Arsenal a remporté huit de ses neuf premiers matches de Premier League.

ID de session: 2019-03-28: dc35e7daf8024ad25e96a17 ID de lecteur: 442681 La campagne de Premier League 2007/08 s’est révélée être une année décisive à bien des égards. Premiership a été éliminé du titre de la compétition et la ligue l’emporterait pour la première fois dans l’UEFA Club Co-Efficient après que Manchester United et Chelsea aient disputé la première finale 100% anglaise de la Ligue des champions UEFA en mai 2008.

United a remporté les victoires aux tirs au but et au titre La course irait également jusqu’au fil puisque Sir Alex Ferguson cherchait à défendre sa couronne. Les «quatre grands» United, Chelsea, Arsenal et Liverpool avaient ouvert la voie lors des deux saisons précédentes, et chacune de ces équipes s’est renforcée au cours de la période de transition de l’été 2007.

Owen Hargreaves, Nani, Anderson et Carlos Tevez étaient les ajouts de United, Florent Malouda a rejoint les Blues, Liverpool a amené l’attaquant de l’Atletico Madrid Fernando Torres à Anfield et Arsenal a renforcé son équipe de frappe avec Eduardo après le départ de leur meilleur buteur de tous les temps, Thierry Henry. huit ans au nord de Londres. Malgré le déplacement de Henry à Barcelone, l’attaquant Emmanuel Adebayor s’est rapidement imposé.

Arsenal a remporté huit de ses neuf premiers matches de Premier League. L’international togolais a inscrit deux buts, dont une volée magnifique, alors qu’Arsenal a remporté la victoire 3-1 sur le Tottenham Hotspur, son rival du nord de Londres, à White Hart Lane le 15 septembre. Cinq jours plus tard, Jose Mourinho a quitté Chelsea après avoir amassé 11 points en six matches.

Il a remporté deux titres en Premier League lors d’un premier succès très réussi en tant que manager à Stamford Bridge et a été remplacé par Avram Grant. Les Bleus ont été vaincus 2-0 par Man Utd lors de son premier match à la tête du club. En septembre, Portsmouth et Reading ont disputé le match le plus marqué de l’histoire de la Premier League.

Benjani a réussi un tour du chapeau et Pompey a gagné 7-4. L’équipe de Harry Redknapp a brièvement grimpé à la quatrième place du classement avec une victoire 4-1 sur Newcastle à St James’s Park au début du mois de novembre. Ce match a marqué une baisse pour les Magpies, qui ont remporté deux de leurs onze matches suivants. Ils ont remplacé leur entraîneur Sam Allardyce par Kevin Keegan en janvier 2008.

C’était la deuxième fois que Keegan était à la tête de l’équipe, 12 ans après avoir raté de peu le titre de Premier League. sous son règne précédent à St James ‘Park. À la fin de l’année, Arsenal a ouvert la voie après une seule défaite en 21 matches. United est de près suivi de près par la forme de Cristiano Ronaldo, meilleur buteur.

L’ailier portugais a inscrit un coup franc et un coup franc sur l’attaquant impitoyable David James, qui avait dépassé les 500 matches disputés en Premier League au cours de la campagne, lors de sa victoire 2-0 à domicile sur Portsmouth pour s’imposer à la différence de buts fin janvier. Arsenal a repris l’avantage lorsque Manchester City a battu son rival United à Old Trafford pour la première fois en 34 ans le 10 février.

C’était à l’occasion du cinquantième anniversaire de la catastrophe aérienne de Munich. Darius Vassell et son débutant Benjani ont assuré la victoire aux visiteurs. Avec les Gunners dans l’ascendant, un nul 2 à 2 dans la nouvelle ville de Birmingham, qui avait été blessée par une jambe cassée pour l’attaquant d’Arsenal Eduardo, a balancé la course au titre en faveur de United.

James McFadden a écopé d’une pénalité d’arrêt pour égaliser le match après que Theo Walcott a inscrit ses deux premiers buts en Premier League pour permettre à Arsenal de devancer. C’était le début d’une série de huit victoires consécutives pour Arsene Wenger.

Depuis la défaite 2-0 des Red Devils à Old Trafford, Chelsea n’a perdu qu’une seule fois en Premier League et ils se sont fermement imposés dans la course au titre après leur victoire à l’inverse le 26 avril. Le double de Michael Ballack leur a permis d’égaliser aux points avec 1xbet Man Utd, mais ce sont les champions en titre qui ont remporté le trophée après avoir remporté leurs deux derniers matches.

Le calme de Ryan Giggs a scellé la victoire 2-0 contre Wigan Athletic lors de la dernière journée. Il a remporté son 10e trophée en Premier League de Manchester United. Ronaldo a inscrit son 31ème but de la saison dans la ligue – un record commun en 38 matches. Le même jour, lors de la victoire 2-1 de Chelsea sur United, Fulham a lancé l’une des plus grandes évasions de relégation de l’histoire de la Premier League.

Ils étaient à cinq points de la sécurité avec trois matches à jouer et étaient 2-0 à Man City avec 20 minutes restantes. Au bord de la chute, Diomansy Kamara et Danny Murphy ont égalisé le match au Etihad Stadium avant que Kamara ne frappe à nouveau avec un vainqueur à la dernière minute.

Fulham a ensuite battu Birmingham à domicile et assuré sa sécurité lorsque la tête de Murphy a scellé une victoire 1-0 contre le vainqueur de la FA Cup, Portsmouth, lors de la dernière journée. Reading perdait la différence de buts malgré la défaite 4-0 de Derby County, déjà relégué, qui avait amassé 11 points lors de la saison de Premier League. Birmingham ont également été relégués à la baisse, même s’ils ont battu Bl

Error Code : MEDIA_ERR_SRC_NOT_SUPPORTED No compatible source was found for this media. Session ID: 2019-03-28:93d1fd786d65746496d129a8 Player ID: 442665 Nobody expected such an underdog story in the summer when Claudio Ranieri replaced Nigel Pearson as manager of a Leicester team who had been on the brink of relegation before an incredible end-of-season run in 2014/15.

Ranieri’s arrival and the additions of N’Golo Kante and Christian Fuchs began to shape what was to follow as they opened with a 4-2 victory over Sunderland. There was more expectation at reigning champions Chelsea, who had brought in Radamel Falcao and Pedro to bolster their attack, while goalkeeper Petr Cech left Stamford Bridge for Arsenal and Raheem Sterling joined Kevin De Bruyne at Manchester City.

Man City got off to a blistering start, winning 3-0 at West Bromwich Albion in the first of five straight victories to start the campaign. Chelsea’s fortunes were a stark contrast, as defeats by Man City, Everton and Crystal Palace left Jose Mourinho’s side hovering above the relegation zone in September.

Summer signings made a big impact as Anthony Martial blew Liverpool away with a solo goal in a 3-1 win on his Manchester United debut at Old Trafford and Dimitri Payet helped West Ham United to an opening-day win at Arsenal and similarly impressive away triumphs at Liverpool and Man City. Manuel Pellegrini’s Man City began to falter and a 4-1 defeat at White Hart Lane put Mauricio Pochettino’s Tottenham Hotspur into top-four contention at the end of September.

Arsenal ended Leicester’s unbeaten start with a 5-2 victory at the King Power Stadium on the same day. But Leicester recovered, inspired by the form of Jamie Vardy and Riyad Mahrez. Vardy set a record of scoring in 11 successive PL matches in a 1-1 draw against the Red Devils. A 2-1 victory over Chelsea, sealed by a superb effort from Mahrez, put the Foxes top after 16 matches and left the Blues in 16th.

That result and home defeats by Southampton and AFC Bournemouth, as well as a 3-1 defeat by Liverpool meant Mourinho was relieved of his duties. Guus Hiddink came in as interim manager until the end of the season, leading to a steady improvement, but Chelsea were out of the title race as Leicester, Arsenal, Man City and Spurs moved clear of the rest. Victories over Man City and Man Utd helped Arsenal to top spot at the turn of the year, despite a shock 4-0 defeat to Southampton on 26 December.

Leicester suffered a 1-0 loss to Jurgen Klopp’s Liverpool that day but galvanised their title challenge by winning at Spurs, and after the 1-1 draw at bottom club Aston Villa, under Remi Garde’s management following Tim Sherwood’s departure, Ranieri’s men would not relinquish top spot for the rest of the season. They strengthened their grip on first when Vardy scored a thunderous volley in their 2-0 win over Liverpool before Mahrez inspired a 3-1 triumph at Man City.

A stoppage-time defeat by Arsenal on 14 February was the last time they were to taste defeat, while Spurs capitalised with victory at Man City on the same day. The emergence of Dele Alli was key to Spurs’ rise. Signed as a teenager from Milton Keynes Dons in 2015, Alli’s goal of the season at Crystal Palace was part of a six-match winning streak for Spurs, before a midweek loss to West Ham as well as a 2-2 draw with Arsenal, allowed Leicester to build a five-point lead with nine matches left.

Scroll to Top